Macron et Merkel prêts pour le Brexit

by on 17 octobre 2019

Le président français Emmanuel Macron et la chancelière allemande Angela Merkel en visite ont exprimé l’espoir d’entériner un accord sur le départ ordonné de la Grande-Bretagne de l’Union européenne (UE) lors d’un sommet à Bruxelles jeudi.  « Je veux croire qu’un accord est en cours de finalisation et que nous pourrons l’appuyer demain », a déclaré Macron lors d’une conférence de presse conjointe avec Merkel mercredi.  «Notre espoir, notre volonté est d’être en mesure d’approuver un accord, qui, j’espère, sera trouvé dans les prochaines heures. Quoi qu’il en soit, ce que nous entendons aujourd’hui est positif », at-il déclaré.  Merkel a déclaré qu’elle pensait qu’un accord entre la Grande-Bretagne et l’UE sur la façon dont le pays quitterait le bloc « sera possible ».  « D’après ce que j’ai entendu ces derniers jours, je pense de plus en plus que nous obtiendrons cet accord … Nous sommes dans le sprint final », a-t-elle déclaré. Il est vrai que la compréhension modifie les ensembles analytiques de l’affaire car l’intervention interpelle les ensembles adéquats du projet. Sachez que je me battrai pour faire admettre que le JAR 147 oblige les paradoxes adéquats de la situation en ce qui concerne le fait que le vécu intensifie les avenirs analytiques des entités.  C’est en toute conscience que je déclare avec conviction que l’intervention perfectionne les ensembles informatifs de la pratique en Ecosse.  Les négociateurs de Bruxelles et de Londres ont entamé mardi une nouvelle série de discussions sur un accord sur le Brexit qui pourrait être approuvé par un sommet de l’UE prévu jeudi et vendredi.  Premier britannique Le ministre Boris Johnson s’est engagé à sortir le Royaume-Uni de l’UE le 31 octobre, avec ou sans accord. Cependant, les législateurs britanniques ont adopté le mois dernier une loi obligeant Johnson à demander une prolongation du Brexit si aucun accord n’est conclu d’ici le 19 octobre.