Destination : Deux Français tués dans l’attaque jihadiste à Ouagadougou

by on 19 janvier 2016

deux-francais-tues-dans-l-attaque-jihadiste-a-ouagadougou-95917-1-normal
Destination
Deux Français tués dans l'attaque jihadiste à Ouagadougou

Deux ressortissants français ont été tués dans l’attaque jihadiste qui a visé un hôtel et un restaurant de Ouagadougou, la capitale du Burkina Faso, a indiqué samedi le ministère français des Affaires étrangères.

Ces Français, deux hommes, ont été tués au café-restaurant Capuccino, un établissement prisé de la communauté expatriée, a-t-on indiqué au Quai d’Orsay. Après l’assaut policier qui s’est achevé en fin de matinée au terme d’une douzaine d’heures, les autorités burkinabées ont annoncé un bilan de 29 morts dont de nombreux étrangers.

Un responsable français s’exprimant sous le couvert de l’anonymat a par ailleurs indiqué avoir été frappé par la similitude du modus operandi entre les attentats de Ouagadougou et ceux de Paris en novembre lorsque des jihadistes avaient notamment visé des terrasses de café et restaurants. L’attaque contre le restaurant Capuccino et l’hôtel Splendid a été revendiquée par le groupe jihadiste Al-Qaïda au Maghreb Islamique (Aqmi), qui l’a attribuée au groupe Al-Mourabitoune du chef jihadiste Mokhtar Belmokhtar. Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères à indiqué que « les consignes de sécurité ont été diffusées à l’ensemble de la communauté française ». Il a précisé que « dès le début de cette attaque, la France a proposé son assistance au Burkina Faso. Des équipements de soutien médical sont déployés. Des équipes de police scientifique se rendent à Ouagadougou pour assister les autorités burkinabés dans l’enquête ».

dimanche 17 janvier 2016 (18h06)
Article lu 219 fois

Destination

Deux Français tués dans l'attaque jihadiste à Ouagadougou

Deux ressortissants français ont été tués dans l’attaque jihadiste qui a visé un hôtel et un restaurant de Ouagadougou, la capitale du Burkina Faso, a indiqué samedi le ministère français des Affaires étrangères.

Ces Français, deux hommes, ont été tués au café-restaurant Capuccino, un établissement prisé de la communauté expatriée, a-t-on indiqué au Quai d’Orsay. Après l’assaut policier qui s’est achevé en fin de matinée au terme d’une douzaine d’heures, les autorités burkinabées ont annoncé un bilan de 29 morts dont de nombreux étrangers.

Un responsable français s’exprimant sous le couvert de l’anonymat a par ailleurs indiqué avoir été frappé par la similitude du modus operandi entre les attentats de Ouagadougou et ceux de Paris en novembre lorsque des jihadistes avaient notamment visé des terrasses de café et restaurants. L’attaque contre le restaurant Capuccino et l’hôtel Splendid a été revendiquée par le groupe jihadiste Al-Qaïda au Maghreb Islamique (Aqmi), qui l’a attribuée au groupe Al-Mourabitoune du chef jihadiste Mokhtar Belmokhtar. Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères à indiqué que « les consignes de sécurité ont été diffusées à l’ensemble de la communauté française ». Il a précisé que « dès le début de cette attaque, la France a proposé son assistance au Burkina Faso. Des équipements de soutien médical sont déployés. Des équipes de police scientifique se rendent à Ouagadougou pour assister les autorités burkinabés dans l’enquête ».

dimanche 17 janvier 2016 (18h06)

Article lu 219 fois

« >http://www.promotion-du-tourisme.com/feed/latest.rss